vendredi 17 août 2018

LA BARRE DE DROLENVAL


                                  La Barre de Drolenval
 
Cliquez pour agrandir


Situation et accès :
Liège- Pepinster -Drolenval
IGN : 42/ 7-8
Coordonnées : X 250.650 Y 140 0.625

Sur la gauche de la route Liège -Verviers (N 61) (Rue Louis Biérin) dans une longue ligne droite. La barre est située au sommet d'un petit versant boisé, précédée d'une grande pâture. 

 

Accès:
Il débute près d'un grand panneau indiquant "Thermes et Coteaux" on entre directement dans le bois pour longer au mieux la lisière sur +/- 300 mètres et monter jusqu'au pied de la barre. Suivre le balisage, marques jaune et rubalise. 



Attention ! Ne pas circuler dans la pâture et ne pas stationner devant l'entrée.

A savoir:

La carrière Jaminon (Rochers de Pepinster) est située à proximité immédiate de "Drolenval" 1.100 mètres, ainsi que d'autres petits spots.

Les Rochers de Pepinster

 Le Rocher des Sottais

 Le Rocher de Goffontaine

Le Rocher du Diable

 
Description :
Orientée au sud, la barre est verticale, haute de 5 à 10 mètres sur une trentaine de longueur, c'est en somme le "Tabir Sarrail" Liégeois en moins long mais, plus haut.
A la base du rocher le sol est plat, l'ensemble présente des dalles compactes, sillonnées par des fissures et de belles cannelures, la roche est un solide calcaire présentant peu de prises franches. Moulinettes et relais sur arbres.

Accès : Toléré - Restez discrets.

De droite à gauche:

Les voies sont numérotées



1. T & T 5 : 5b (sur coinceur - S. Winandy)

Auteur ?


 

2. La Belle Fille Sûre: 6a
S. Winandy - Nov 2015
Escalade en fissure, ne pas hésiter à "rentrer" dedans, départ délicat.

3. Grand Brès: 6b bloc-explosif ! Moulinette.
M. Ghyoot Mai 2016

4. Papy-Boum: 5c - Nov 2015
N. Gérard & J-C Vittoz - S. Winandy sur coinceur.
Les prises sont là, il faut les trouver…

5. Li Tchiminêye: 4c assez fin au départ (coinceur)
N. Gérard & J-C Vittoz - Nov 2015. 

 

6. Le Leurre:
6a
N. Gérard
Prises assez "tourmentées"

7. Arègne di Nut' : 6b Sur coinceurs.
M. Ghyoot - Mai 2016.
Jolie voie, départ finaud, excellent placement d'un petit friend à environ 1/3 de la paroi suivi d'une séquence avec une ou deux très bonnes prises de main. Les placements de coinceurs deviennent ensuite plus vicieux

8. La Belle de Gramusset: 6a+
S. Winandy Nov 2015.
Très esthétique, finale d'exception. 

 9. Pitié pour le Vieux: 5c/5c+ - Nov 2015
N. Gérard & J-C Vittoz - S. Winandy sur coinceur - Nov 2015.
Assez technique. (palme d'or des prises bizarres et inconfortables), 

 

NB. D'autres passages sont encore possibles, ainsi qu'une traversée, avis aux amateurs.
                                          Avertissement:

L'escalade est une activité " à risques" le grimpeur non encadré par une personne compétente doit estimer lui-même les risques qu'il prend en s'engageant dans une voie et est donc seul responsable de sa propre sécurité.

D’office les grimpeurs déchargent le propriétaire et le gestionnaire du site de toute responsabilité d’un éventuel accident et de ce qui pourrait résulter de la fréquentation de ces sites et de la pratique de l’escalade

Comme dans l’ensemble de nos massifs, vous fréquentez ce site sous votre entière responsabilité.


le grimpeur autonome est seul responsable de sa propre sécurité, voire de celle des autres (mise en danger d'autrui).

Tout renseignement, conseil ou toute aide, ne dispense pas celui qui les reçoit ou les utilise d'évaluer les risques auxquels il peut s'exposer suite à son engagement dans la voie.

Et se rappeler que, malgré toute l'attention apportée lors de l'équipement d'une voie en falaise, nul ne peut garantir la fiabilité absolue des points d'ancrage, le risque zéro n'existe pas le croire serait un leurre.

Il faut donc ne pas accorder une confiance excessive dans les amarrages, une règle essentielle est de toujours vérifier l'équipement en place. Dans le doute, chaque grimpeur est tenu de prendre les mesures de prudence qui s'impose, cela en toute circonstance.

vendredi 10 août 2018

LES ROCHERS DE MOZET


                                ROCHERS DE MOZET

    REMEMBER  L'ASANA DE ROBERT

 Cliquez pour agrandir



Un des attrait ludique des Rochers de Mozet est sans conteste « Le Pas du Bouquetin » qui s’effectue classiquement en se redressant au sommet de l’aiguille, où il faut se mettre pieds joints au point le plus haut, puis se laisser tomber bras en avant sur la face opposée, c’est un mouvement d’équilibre qui demande un tantinet d’audace, peu de grimpeurs le réalise de cette manière, ils utilisent un replat situé +/- 40 cm en dessous, ce qui n'est plus tout à fait la même chose…






Ici  mon ami Robert (Trop tôt disparu) fait une asana de classe internationale (je voudrais revoir une répétition) Asanas, dont il était friands, pas une de nos sorties sans qu'il en fasse une, mais ici c'est un réel exploit…

Imaginez le placement de tête sur de la roche ou rien n'est plat et ensuite la concentration au moment de l'impulsion qui doit être parfaitement maîtrisée idem pour se rétablir, la moindre erreur n'est pas permise, chapeau bas Robert…









Mon frère Didier, à l'époque de la grimpe en basket…   





vendredi 3 août 2018

LES ROCHERS DES GRANDS MALADES



LES ROCHERS DES GRANDS MALADES


Dernière nouvelle (Juillet 2018) on m'informe:

Depuis des années, le site des carrières des Grands Malades à Beez était à l’abandon. Mais il y a environ trois semaines, il a été racheté par la société Bf3 Black Marble. Cette dernière a fait appel à l’architecte namurois Philippe de Menten pour étudier la faisabilité d’un projet. Il ne serait pas impossible que ce site devient un important lieu d’attractivité touristique.

Source:




LA SAGA DES ROCHERS CONTINUE….

           OU COMMENT POLLUER LES MASSIFS…

   "Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté"

Cliquez pour agrandir


Une appellation prédestinée, pour des rochers qui portent si bien leurs noms…

On crois rêver et pourtant, LES GRANDS MALADES ont encore sévi….



             Les moutons de Panurge



VOYEZ AUSSI:

http://infos-escalade.blogspot.com/2018/06/laseptisation-de-nos-sites-naturels.html

    Ce ne sont pas des inepties, mais la triste réalité ! De la folie furieuse…







Ici une belle empreinte qu'ils auraient pu épargner


mardi 31 juillet 2018

ROCHERS DU NEVIAU-DAVE - PAS BESOIN DE LONGS DISCOURS

                  LA SAGA SUITE ET PAS FIN...

      PAS BESOIN DE LONGS DISCOURS


HEUREUSEMENT LE RIDICULE NE TUE PAS, MAIS IL MET MAL A L'AISE…




Cliquez pour agrandir








On comprend mieux l'installation d'une orgie de relais moulinette, prônées par l'Irresponsable des rochers, aux larmes citoyens…

vendredi 27 juillet 2018

ROCHERS DE DAVE CE JOUR….


   VISITEZ AUSSI:       

https://echosrochassiers.blogspot.com/

ROCHERS DU NEVIAU CE JOUR….


A Dave ce jour, deux perruches (inséparables) que le Club Alpin Belge appelle pompeusement "Agents techniques"  à deux pour brocher, l'une regarde l'autre affectueusement , on remarque le sac à magnésie MAGNUM très utile pour se laisser descendre le long d'une nouille, alors qu'on le sait depuis des lustres la magnésie pollue et dégrade notre patrimoine rocheux
 

Par contre, pas de protection pour les frottements de surcroît pour "travailler" C'est ça la sécurité prônée par le CAB…Comme ici:

http://infos-escalade.blogspot.com/2018/06/sy-les-voies-sont-ouvertes.html


Pour ne pas pleurer, rions un peu...

https://www.youtube.com/watch?v=Y0HU44NimfM

Cliquez pour agrandir

Pour la sécurité de tous, je n'arrête pas de dénoncer et contester les excès, les manquements et aberrations de ceux qui sont sensés rééquiper nos falaises de façon intelligente et responsable. Une fois de plus et à l'évidence c'est loin d'être le cas…Mais qu'ont-ils donc dans la cervelle et quand vont- ils enfin réfléchir un tant soit peu… ? 

PLUS:


Un détail, tout le long du massif, des broches sont placées  au départ des voies à +/- 60 cm du sol, lorsque je demande à quoi cela sert on me rétorque, ça ce fait partout, même en France… Il est vrai que la connerie est universelle…


Effectivement ça peut servir...



On rééquipe à tort et à travers, notamment à "La Dalle du Chat" qui passe par des zones hasardeuses, amalgame de blocs, bon ben ça tiens… Jusqu'à quand… ?  

Avouez ça fait peur...




Mon ami, Eddy Abts grimpe depuis 1960, il habite juste au dessus des rochers à Naninne et fréquente ces rochers depuis la même époque, personne mieux que lui ne connaît ce massif et dans les moindre recoins, il en a d'ailleurs été le mandataire et surtout le gardien depuis 2006.

Par ses prises de positions acérées concernant la gestion des rochers de Dave, il est constamment rabroué et humilié par la clique de l'irresponsable, facile Eddy est un gentil de nature…

Excédé, il publiera en 2017, une lettre ouverte au CAB, ce qui lui vaudra son éviction de mandataire, pour être remplacé par un militaire incompétent, tiens donc…

Pour celles et ceux qui ne l'auraient pas lue, un petit rappel

Lettre ouverte au Club Alpin Belge


En tant que mandataire des rochers de Dave, je subi régulièrement sur le terrain et lors des réunions, les sarcasmes et les "attaques" directes ou indirectes émanant du chef et ses sous fifres et cela dure depuis plus de cinq ans.
 
La méthode d’harcèlement est bien rodée digne d'une stratégie militaire qui sert à se donner de l' importance devant l'assistance et surtout pour mater les ploucs récalcitrants, on ne contrarie pas le patron ... Qui joue au Stratégo avec nos vies.

Vous l'aurez compris, j'en ai marre et je ne peux plus accepter de telles attitudes à mon égard, c'est la raison de mon coup de gueule.


Les "Entretiens" du CAB:

Lorsque André Hédiger était responsable des rochers, afin de pouvoir entreprendre les entretiens collectifs dans les règles de l'art, ce dernier se faisait entourer par d'éminents spécialistes notamment Guy Bungart, qui a fait un travail remarquable à Freyr, une des sommités de l'inventaire, de l'étude, de la description des espèces végétales et de la flore locale et de la mise en valeur expérimentale des escarpements rocheux.

Aujourd’hui c'est l'anarchie la plus totale, il n’y a plus d’encadrement correct, on fait tout et n'importe quoi ...On use d'une armée de bénévoles, une main d'œuvre facile et inexpérimentée qui se fait manipuler par quelques incompétents ce qui inéluctablement se traduit par des résultats désastreux.

Lors de ces entretiens collectifs intensifs, on arrache sans vergogne des plantes protégées dans le but d'ouvrir une variante improbable, il n'est pas rare qu'on pose par "inadvertance" le pied dans un nid de faucon, qu'un caillou où de la terre y atterrisse avec les conséquences que l'on devine pour les oiseaux.

Voici un exemple de ce dimanche 12 novembre 2017Le Festuca pallens / Fétuque des Rochers une plante protégée qu'on arrache.

 http://biodiversite.wallonie.be/fr/e1-29-pelouses-a-festuca-pallens-des-rochers-calcaires.html?IDC=909

Par contre, le Tillia est un ligneux à supprimer mais on le coupe sommairement au sécateur de façon qu’au printemps il repousse de plus belle...

Pour permettre et favoriser l'escalade de salle et accueillir des groupes "commerciaux" business oblige, c'est le rééquipement disproportionné, on pose des broches et des chaînes munis d'anneaux douteux un peu partout et sans discernement, plus spécialement dans les traversées des grandes voies classiques, comme la Jomouton, pour permettre les moulinettes systématiques.


http://www.rocevasion.be/falai.html

 

Ces équipements absurdes oblige les grimpeurs à se désencorder. Cette manœuvre est à l’origine de la majorité des accidents survenus ces derniers temps dans d' autres massifs à l'équipement similaire.

Le comble de la bêtise humaine, ils recommandent l'usage de la magnésie avec "Parcimonie"

Dès que le grimpeur quitte la salle et met le nez à l'extérieur il se retrouve en "terrain aventure" avec l’insécurité inhérente à ce milieu.
Il y a des discordes parce que j'estime que les grimpeurs sont seuls responsables de leur sécurité et de ce fait qu'ils déchargent les équipeurs, le propriétaire et le gestionnaire du site de toute responsabilité en cas d'accident.

N’essayez surtout pas de vous opposer à ce système, on vous dira que vous n'y connaissez rien, que vous avez une attitude négative et rétrograde.

Un autre exemple parmi tant d'autres de mauvaise gestion de nos décideurs, vous vous souvenez sans doute des 7 pages dans A&A n°192 concernant le fameux testeur de broches, dont 5 pages étaient exclusivement réservées pour justifier son achat et son usage, un raisonnement pathétique qui ne tient pas la route, face aux arguments des spécialistes.

Je mentionne cet article, parce que j’ai reçu du même auteur une page d’explications où il se porte en victime, utilisant une avalanche "d'arguments bidons" pour des situations qu'il crée lui-même et selon son habitude se plaindre de « mon » attitude...

A bon entendeur,

Eddy Abts.



A voir aussi:












 

mardi 17 juillet 2018

LA CARRIERE GAWDAY


                    La Carrière Gawday




VISITEZ AUSSI





https://canyoningenbelgique.blogspot.com/



http://infos-escalade.blogspot.com/

 

 


Cliquez pour agrandir



Situation et accès:

Namur - Andenne - Maizeret
Coordonnées : X 193 600 Y 128 900
Carte IGN 47/3-4

Par la vallée de la Meuse, suivre la N 90 Liège -Namur jusqu’au pont de Namêche.
Puis, continuer sur +/ 500  mètres, sur la gauche de la rue de Gawday, on entre directement dans la carrière. (barrière)

GPS - Encoder: 58 rue de Gawday - 5300 Andenne



Description :
Orientée au nord, cette vaste carrière  jouxte, les Rochers de Maizeret, il est donc facile de combiner les deux mais, aussi avec Malplume, Mozet, Herpet, Goyet et Marche-les-Dames tout proche.

Avant que les carrières n’éventrent  la colline, ces rochers ne formaient qu’un seul ensemble. 

Dénommée aussi « Carrière des Bouches »  elle présente une longue et inégale paroi verticale d’une hauteur variant de 25 à +/- 65 mètres.
L’ensemble calcaire est très disparate et à été fortement ébranlé par les tirs de mine. Des zones solides alternent avec d'autres complètement disloquées et plutôt dangereuses.

Sur la gauche de la carrière c'est la Paroi des Bouches  à +/- 50 mètres du sol et +/- 15 mètres sous le sommet du massif,  s’ouvrent deux bouches d’aération du fort de Maizeret. Distantes l’une de l’autres d’environ 10 mètres, elles sont établies quasiment au même niveau. Ces dernières  servirent aussi d’échappatoire  lors de la prise du fort.

Nous avons donc "inauguré" le site, près avoir "balancé du lourd" comme dirait Davide, voici une superbe voie d'ambiance, selon nous bien sûr…

Propice à l'utilisation des coinceurs, seules 3 broches sont en place dans la voie, où il est difficile de poser votre panoplie.

Koper Smokkeleiren:  6a+ (coinceurs) Première voie ouverte. 
D. Vitale et J-C Vittoz - octobre 2013.
 (Traduction approximative du Bruxellois: "Trafiquants de cuivre")
Sur la droite de la carrière c'est un grand dièdre ouvert, sillonné par une fissure qui vient buter sous une zone de strates surplombantes. Relais facultatif. On traverse à gauche, pour reprendre une entaille et rejoindre le relais-rappel de 35 mètres.

Tracé cliquez pour agrandir
 





 La voie est classée en TSA:

http://infos-escalade.blogspot.com/2018/06/normal-0-21-sites-naturels-descalade-en.html


                                 La"Bouche" amont 


 


                 Entrée principale du Fort vue de l'intérieur



LE PILIER



Accès:  Géré par le KBF,  le massif est en cours de nettoyage et d'équipement.

AVERTISSEMENT :

Comme à l'accoutumée, vous fréquentez les lieux sous votre entière responsabilité.
le grimpeur autonome est seul responsable de sa propre sécurité, voire de celle des autres

Tout conseil, toute aide, ne dispense pas celui qui les reçoit ou les utilise d'évaluer les
risques auxquels il peut s'exposer suite à son engagement dans la voie.